AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petit creux ? [Charlotte & Pandora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Petit creux ? [Charlotte & Pandora]   Petit creux ? [Charlotte & Pandora] EmptyLun 8 Oct - 15:14



petit creux ? feat Charlotte S. Hendricks

Pandora ressortit du salon de tatouage en s’étirant largement. Puis elle prit la direction de l’institut d’un pas énergique. Cela faisait depuis quatre ans qu’elle y vivait et ne comptait pas vraiment partir de sitôt. Il faut également avouer qu’elle n’avait pas les moyens de se payer un appartement. Un vieux studio sans rien et perdu au milieu de nulle part, peut-être, par contre. Mais non. Vraiment, non, ce n’était pas la peine, elle préférait encore rester vivre au dortoir. Au moins, là-bas, elle n’était jamais seule, comme elle partageait sa chambre avec Charlotte. A cette pensée, la blondinette accéléra un peu le pas, avant de soudainement s’arrêter en se rappelant quelque chose. Elle se tapota légèrement le front de la paume de la main en rigolant, et changea de cap pour passer par le supermarché. Ce jour-là, elle avait décidé de refaire sa mèche rose, ses cheveux commençant à repousser un peu trop. Et, ce n’était vraiment pas beau, des cheveux roses avec des racines blondes. En tout cas, pour elle. Mais après tout, c’était également car elle aimait ça. Etrangement, teindre sa chevelure était une activité qu’elle adorait. Néanmoins, inutile de chercher une quelconque raison valable à cela, la vérité était tout simplement qu’elle aimait se faire remarquer, avoir ce petit plus que la plupart des autres personnes n’ont pas.
La voilà donc qui entra dans la boutique, traîna dedans un quart d’heure afin de trouver bien la bonne couleur, et repartit, toute contente, son petit sac plastique dans une main. Après ce petit changement dans son parcours, elle décida que tant qu’à faire, s’arrêter autre part ne dérangerait pas, et elle alla acheter un chausson aux pommes pour elle-même, avec un deuxième pour Charlotte. Il était dix-sept heures, certes ce n’était pas très tôt, mais faut-il donc obligatoirement un horaire pour manger ? La demoiselle décrétait que non. Alors, comme d’habitude, la demoiselle fit ce qu’elle voulait et paya. Elle prit ensuite pour de bon le chemin de l’institut, un sac dans chaque main, en trottinant comme un enfant de douze ans. Le regard des autres ne lui avait jamais vraiment posé de problème. Enfin, un peu, quand elle était plus jeune. Disons qu’à ce moment-là, elle se souciait juste de la réaction de ses proches s’ils apprenaient qu’elle était une mutante. Pour le reste, elle n’avait peur de – presque – rien, et ne craignait pas vraiment les humiliations en public. D’un autre côté, le contraire aurait été dérangeant, étant donné qu’il lui arrivait de se mettre la honte sans le vouloir. Assez souvent, même, étant donné que son côté impulsif lui interdisait de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Elle s’impatientait déjà à mi-chemin du premier tour.


Elle arriva donc finalement à l’institut, quelques minutes plus tard, et se dirigea vers sa chambre, saluant d’un mouvement de la tête certaines personnes qu’elle croisait. Elle ne voulait pas vraiment s’attarder dans les couloirs, en fait. Pourquoi ? Eh bien, parce que non seulement le chausson aux pommes attendaient, mais parce qu’également, sa teinture n’allait pas se faire toute seule. Elle comptait bien s’y atteler le soir-même. Plus tôt elle expédierait ça, mieux elle se porterait, ça, c’est sûr et certain.


CHARLIIIIIIE ! s’écria-t-elle tout d’un coup, en débarquant comme une furie dans la chambre.
Elle déposa ses deux sacs sur le bureau, puis s’assit avec autant de grâce et de charme qu’un troupeau d’éléphant, sur le lit de sa colocataire, à qui elle fit un grand clin d’œil, qui manquait vraiment de distinction. Comment expliquer ça, en fait ? Pandora adorait Charlotte, c’était aussi simple que ça. La blondinette s’attachait assez vite, pourvu que la personne en face d’elle fasse un minimum d’effort, néanmoins avec la rousse, ça s’était fait vite et fort. Elles étaient arrivées à peu près en même temps, partageaient la même chambre et une seule minuscule année les séparait. A vrai dire, en arrivant ici, elle n’avait jamais pensé qu’elle s’y plairait autant, et en était plus que ravie, à présent.
Soudain, elle se releva, alla chercher le sac de la boulangerie et l’éleva comme un trophée, en direction de Charlotte, en souriant largement. Non, non, elle n’était pas du tout exubérante. Ou juste un peu.


Héhé, devine un peu ce que je nous ai pris !
Elle retourna s’installer sur le lit de sa camarade, son sachet à la main, sans n’être gênée un seul instant. Depuis le temps, la jeune femme devait être habituée au caractère de Pandora, ainsi qu’à ses manies de squatter son lit. Elle était comme ça, Pandora, principalement caractérisée par son attitude pour le moins bruyante et inévitable. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle se faisait souvent qualifiée de « fofolle », même si pour elle, ça paraissait tout à fait normal, c’était sa manière de profiter à fond de sa vie.

code par (c) eylika. photo de we heart it.

Pandora Hill
Pandora Hill
▲ ADN chat
► MESSAGES : 19
► PETIT AIR DE MUSIQUE : Smile.
► OCCUPATION : Assistante dans un salon de tatouage.
► PSYCHO : Energique !

Petit creux ? [Charlotte & Pandora] Vide
Revenir en haut Aller en bas
 

Petit creux ? [Charlotte & Pandora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X GENE :: MANOIR DE M. HAWKINS :: “ Troisième étage „ :: “ Aile Est „ :: “ chambre de Pandora & charlotte „-