AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood   thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood EmptyMar 2 Oct - 11:19


Carlee & Liam



Thanks for making me a figther ▬ Ce matin-là, la jeune femme avait entreprit de se lever tôt. Pourtant, quand le cadran sonna les 6 heures tapantes, elle n'avait qu'une envie ; plonger sa tête sous l'oreiller et rester sous la couette, elle s'était promit que ce matin, elle allait laisser tomber la grâce matinée pour revêtir son survêtement et ses espadrilles et aller s'entraîner un peu. En effet, la jeune femme s'était rendu compte que bien que son pouvoir de télépathie et que son contrôle sur l'énergie étaient bien pratique, quand venait le temps de se défendre, elle était plutôt prise au dépourvue. Elle avait appris le tir à l’arc, mais ces dernier temps, le besoin d'un sentiment de sécurité c'était fait plus fort. Elle détestait plus que tout être le fardeau de quelqu'un et elle voulait être capable de se défendre toute seule. Elle avait donc commencé à s'entraîner plus ardemment. Bien qu'elle n’arrive pas à trouver la force d'y aller à tous les matins, elle avait réussie à se bâtir un programme d'entraînement assez rigoureux. Évidemment, elle s'entraînait lorsque les autres n'étaient pas là. La dernière chose qu'elle aurait voulu s'était de se retrouver nez à nez avec un autre mutant. Elle devait bien l'admettre, elle, mutante, avait un peu honte d'être obligé de se servir d'un arc et de flèche pour se défendre. De plus, rencontrer quelqu'un d'autre amenait le fait d'avoir à expliquer pourquoi elle faisait ça. Explications qui lui offraient deux voies. Vérité ou mensonge. La vérité impliquait qu'elle parle de son passé, de son manque de sécurité et cela c'était impensable. Le mensonge, il l'arrangeait, mais elle détestait mentir. Bref, afin d'éviter quel qu'on que problème éventuel, elle s'entraînait en cachette, ce qui expliquait pourquoi le bruit strident de son réveil résonnait dans sa chambre vide. Tout ce raisonnement venait de défiler en quelques secondes dans sa tête. Lui rappelant d'un coup qu'elle n'avait d'autre choix que de se lever. Prenant son courage à deux mains, elle poussa la couverture qui la tenait au chaud. Elle déposa ses pieds sur le sol froid et fut prise d'un frisson. L'automne s'était bel et bien installé à Boston. Alors que deux semaines auparavant, la température était encore aux shorts et aux mini robe, le mercure avait chuté d'un coup. Attrapant son petit manteau de saison, elle dévala le grand escalier en colimaçon sur la pointe des pieds.

Dehors, tout était calme. Il était rare de voir le terrain d’entrainement aussi silencieux. Habituellement, les élèves se bousculaient sur la piste, les pouvoirs s'entrecroisaient et il était presque dangereux de s'y promener. Une petite brume flottait sur le terrain rendant la chose encore plus mystérieuse. La silhouette de la brunette formait une ombre floue et mal définie, à peine visible avec les derniers rayons de lune. Équipée d’une arbalète et de flèches, elle était fin prête à se mettre au travail. Commençant par une petite course pour se réchauffer, elle s’élança dans un petit jogging sur la piste. Bien qu’elle adorait s’entraîner avec les autres, elle privilégiait ses moments seule ou elle se retrouvait dans la quiétude du manoir. Plutôt solitaire, elle n’avait jamais été habituée à une grande famille. Dans ses multiples familles d’accueil, il avait été rare qu’elle se retrouve avec d’autres jeunes de son âge. Bien-sûr, il y avait l’école, mais ce n’était pas pareil. Avec l’école, c’était seulement temporaire. Ici, dans cette grande famille, c’était 24h sur 24, et parfois c’était trop pour elle. Son Ipod sur les oreilles, elle avait maintenant trouvé son rythme. Elle courrait au son de Fighter, par Christina Aguilera, fredonnant l’air avec entrain. Le vent froid s’engouffrait dans ses cheveux, les faisant virevolter de tous les sens. Regardant sa montre elle constata qu’elle courrait déjà depuis 20 minutes. Satisfaite, elle s’arrêta pour reprendre son souffle. Son cardio avait augmenté depuis qu’elle avait commencé à s’entraîner. Avant d’arriver à l’institut, elle n’avait jamais été très sportive. Ses parents n’avaient jamais le temps ni l’argent pour le sport. Faire une activité sportive, ça inclus payer les inscriptions, le matériel, les compétitions, mais surtout, devoir aller porter son enfant aux pratiques, l’encourager lors de match et suivre l’équipe un peu partout lors des compétitions. C’était trop pour les familles qui l’accueillaient. Ils étaient prêts à lui faire à manger, à lui acheter quelques vêtements et à l’envoyer à l’école, mais les activités parascolaires, pas question. Lorsqu’elle était arrivée à l’institut, sa faiblesse était donc son entraînement physique. C’était aussi l’une des raisons pourquoi elle s’était mise à s’entraîner. Elle avait horreur de se faire dire qu’elle n’était pas assez rapide, pas assez forte. Prenant une petite pause, elle s’assit sur un banc en marbre qui bordait le terrain. Fermant les yeux un instant, elle enleva ses écouteurs pour écouter le silence. Pour une des rares fois, sa tête n’était pas pleine de pensées qui n’étaient pas les siennes. Le matin tôt était le seul moment où elle pouvait offrir à ses pensées un petit repos. Étant télépathe, elle captait les pensées de tout le monde. La plupart des gens pouvaient trouver cela pratique, mais elle, elle trouvait cela épuisant à la longue. Elle profitait donc du silence ambiant, les deux yeux fermés. Totalement concentrée, elle sursauta lorsqu’elle entendit le craquement net dans son dos. Sur ses gardes, elle attrapa son arbalète et l’arma d’une flèche. Se retourna lentement, elle plissa des yeux, tentant de discerner l’intrus parmi les buissons.



_________________
    just one more night
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME

    .ReedNight
C. Ivory Akers
C. Ivory Akers
SOAP ▲ télépathe et contrôle l'énergie
► MESSAGES : 193
► PETIT AIR DE MUSIQUE : defying gravity - wicked
► OCCUPATION : étudiante
► PSYCHO : je me sens très bien, merci

thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood   thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood EmptySam 6 Oct - 19:11



Carlee & Liam



Thanks for making me a figther ▬ Minuit… Une heure du matin… Deux heures du matin… Liam se retournait sans cesse dans son lit, ne trouvant pas le sommeil. Il avait beau cogner dans son oreiller pour le rendre plus moelleux et confortable, mais cela ne l’avançait apparemment à rien. Il était légèrement agacé de ne pas réussir à s’endormir de suite, lui qui pourtant faisait facilement qu’un avec un lit. Liam finit par se mettre sur le dos, le regard posé sur le plafond en soupirant lourdement. Une main sur son front comme pour vérifier s’il n’était pas fiévreux, cela aurait pu être la cause de son mal, bien qu’il sache qu’il ne s’agissait pas de ça.
A dire vrai, depuis qu’il avait quitté San Francisco à la hâte pour fuir son père et sa haine des mutants, le jeune homme n’avait jamais réussi à enchaîner deux bonnes nuits de sommeil, errant sur la route et vivant selon le bon gré des gens qu’il rencontrait. Ces nuits blanches à répétitions… Les choses avaient changé beaucoup trop vite, il n’avait pas eu le temps le temps de trouver une quelconque meilleure solution que de quitté sa famille. Devoir laisser derrière lui ses proches pour pouvoir vivre sans limite, oui ça n’avait pas de prix, seulement maintenant qu’il y pensait, peut-être avait-il été lâche de tout fuir ainsi. Liam se posait tellement de questions et cela n’aidait pas à calmer le jeune Norwood, à le rendre plus serein pour mieux se gérer par la suite, bien au contraire. Il se trouvait qu’il envoyait des champs de force non contrôlé sans le vouloir, repoussant n’importe quels objets ou personnes à plusieurs mètres alors qu’il était censé s’en servir pour se protéger. Enfin c’était ce que lui avait dit son grand-père, dont il ne savait pas ce qu’il était devenu aujourd’hui.

Sa respiration se faisait accélérée, et il se sentait bouillir de l’intérieur. Ne pas avoir su gérer mieux les choses le tourmentait plus qu’autre chose, et il ne le supportait pas. Des petites ondes commençaient à se générer autour de lui, il sentait que ça recommençait. Sans vraiment être totalement paniqué, Liam tenta de se concentrer sur sa respiration et penser à autre chose avant que ses pensées négatives prennent le dessus sur son self-control et ne dégénère. Surtout qu’il n’était pas seul dans l’Institut et que s’il venait à détruire quoique ce soit, il aurait pu y avoir pas mal de blessés. Après quelques secondes, il était en quelque sorte parvenu à se calmer, mais quitte à ne pas pouvoir dormir, Liam avait préférer se lever, prendre sa veste et aller faire un tour dehors pour respirer un peu du grand air frais.

Il était maintenant trois heures du matin, et le jeune homme était debout dans le couloir noir l’étage où se trouvaient toutes les chambres, puis descendit les escaliers en marbre avant de se retrouver dehors. Au contact de l’air frais d matin, il eut comme une décharge électrique qui lui traversait le corps. Il remonta la fermeture éclair de sa veste, mit la capuche sur sa tête avant de se frotter rapidement les mains pour se réchauffer. Il avait pu remonter chercher quelque chose de plus chaud à se mettre mais la flemmardise vous connaissez… C’était donc en bas de pyjama et en veste qu’il se promenait à trois heures du matin dans les alentours de l’institut Hawkins. Il glissa ses mains dans les poches de sa veste et se mit en marche sans vraiment savoir où il allait.
Il était arrivé il y a maintenant quelques jours, peut être une semaine, ou deux, il ne savait plus vraiment. Faut dire qu’il ne comptait plus les jours, et vivait selon le dicton « carpe diem ». Pas réellement le temps de planifier ce qu’il devait faire, tout ce qui comptait c’était de profiter. Il marcha sur le chemin tracé par le sable avant de finalement prendre un petit détour sur la pelouse, en s’éloignant du chemin principal, légèrement humide par la rosée du matin. Mais quelque peu masochiste, il s’allongea sur la pelouse en regardant le ciel encore sombre à cette heure-ci. Puis finalement, il finit par fermer les yeux pour ne les rouvrir qu’au moment où il fut réveillé par des bruits de pas dans le chemin de sable. Sans bouger, il tendit l’oreille et ne se leva qu’une fois les bruits de pas estompés. Encore assis, il se retourna afin de voir qui pouvait bien passer par là alors que le soleil ne se levait à peine. Une petite silhouette rétrécirait peu à peu au loin en direction du terrain d’entrainement s’il avait bien retenu. Il se demandait d’abord s’il devait aller voir ce qui se tramait mais même s’il avait mûrement réfléchi la question, l’issue aurait été la même. Liam se releva en s’essuyant brièvement avec de grands coups sur les vêtements, comme s’il pouvait enlever l’humidité imprégner dans le tissu, puis suivit les pas de l’inconnu jusqu’au terrain où celle-ci semblait tirer des flèches dans la cible. Il s’approcha discrètement, curieux de voir le résultat du tir quand l’inconnue fit volte-face avec une arbalète armée pointée sur lui. « Oh là ! Tout doux ! C’est pas un jouet que tu tiens là ! » Instinctivement Liam braqua un bras devant son visage, l’autre se voulait calmer le jeu, mais son pouvoir n’était jamais très loin et se mit à se générer devant lui avant de s’affaisser presque subitement. Liam reconnu Carlee, la fille qui était censée l’aider à maitriser son pouvoir. Bonne chance il avait envie de dire ! Il avait au début penser à une blague de la part du directeur de l’institut avant de voir qu’il était on ne peut plus sérieux.


A. Liam Norwood
A. Liam Norwood
▲ création de champs de force
► MESSAGES : 38
► PETIT AIR DE MUSIQUE : Too Close - Alex Clare
► PSYCHO : Carpe Diem

thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood   thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood EmptyLun 8 Oct - 23:33


Carlee & Liam



Thanks for making me a figther ▬ Ivy était encore sur ses gardes lorsque la silhouette du jeune homme sortit de l'ombre. Elle ne réalisa pas tout de suite à qui elle avait à faire. À première vue ce jeune homme en pyjama et en hoodie ne lui était pas familier. Lorsque les rayons de lune éclairèrent son visage, elle le reconnu enfin. Sentant une vague de soulagement la parcourir, elle se détendit, sans pour autant baisser son arme. Bien qu'elle avait reconnu les beaux traits du nouvel élève de l'institut, elle ne se sentait pas en totale sécurité. À son arrivé à l'institut, M Hawkins l'avait avertit. Ce jeune avait du mal à contrôler ses pouvoirs. Les situations en sa compagnie pouvaient rapidement dégénérer. Elle avait d'ailleurs été choisie pour être sa prof particulière. Elle allait devoir lui enseigner à contrôler ses pouvoirs. S'était relativement étonnant compte tenu du fait qu'elle n'avait jamais été dans ce genre de situation. Bien qu'elle avait tenté de se sauver de cette tâche, le professeur lui avait assuré qu'elle était la mieux placé pour aider le garçon. Il devait voir quelque chose qu'elle ne voyait pas, car elle n'avait toujours pas compris pourquoi il les avait placé ensemble. À voir la tête que le beau brun avait fait quand il avait vu qu'il allait avoir à faire à une fille était du moins déconcertante. Il n'avait clairement aucun envie de se retrouver entre les mains de la jeune femme. Il fallait l'avouer, leur première rencontre n'avait pas été des plus belles.

« Oh là ! Tout doux ! C’est pas un jouet que tu tiens là ! » Carlee fut sortie de sa stupeur par la voix du jeune homme. Ce genre de commentaires, représentait exactement pourquoi elle s'entraînait à l'arc en cachette. Une fille manipulant une arme s'attirait toujours des regards désapprobateurs et lorsqu'ils n'étaient pas assez courageux pour exprimer leur désaccord à voix haute, la brune l'entendait dans leur pensées. En général, c'était mal vue, les gens avaient tendance à croire qu'à cause de sa silhouette menue et de ses airs d'ange elle n'était pas capable de se servir d'un tel engin. Le pire dans tout ça, c'était que dans la plupart des cas, elle était prête à parier qu'elle tirait à l'arc mille fois mieux qu'eux. Mais qui avait assez peu d'orgueil pour se laisser défier par une télépathe qui ne faisait que manipuler l'énergie du corps... Personne. Levant les yeux au ciel, la brunette baissa tout de même son arc. Même si son commentaire l'agaçait, elle devait avouer qu'elle n'avait aucune raison de braquer une arme sur un jeune homme en pyjama. De plus, il fallait avouer que l'arc et les flèches n’incitaient pas vraiment à la conversation. « t'inquiète. On ne m'aurait pas laissé jouer avec si je n'étais pas capable de m'en servir... » Sa voix sonna un peu trop tranchante à son goût. Sa réplique ne se voulait pas désobligeante, elle tenait seulement à lui signifier qu'elle n'était pas une incapable. Elle avait beau être une fille, petite et mignonne, elle était tout aussi capable que lui et n'hésiterais pas à lui prouver.

Brisant le silence qui s'était installé entre eux, Carlee tenta de briser la glace. « Habituellement, les gens ne sont pas aussi matinaux ici... Et on ne les voient pas traîner sur le terrain comme ça » Elle était plus chaleureuse, sur ses lèvres s'étaient dessiné un sourire en coin. Elle savait qu'elle allait devoir entraîner ce jeune mutant pendant un bon moment alors autant partir leur relation du bon pied. Elle ne voulait pas l'amadouer, seulement préparer le terrain un peu. Si tous leurs entraînements devaient se poursuivre comme leur première rencontre, elle pouvait tout de suite prédire une ou deux engueulades. Tant qu'à se retrouver face à face avec le beau brun, autant le sonder un peu. Silencieuse, toujours un sourire sur ses lèvres rougies par le froid, elle attendait, détaillant le jeune homme de haut en bas. Elle essayait de ne pas trop ouvrir son esprit. Elle ne voulait pas nécessairement capter ses moindre pensées, considérant cela comme une intrusion personnelle dans la vie des gens. Elle se concentrait donc pour ne pas entendre ce que Liam se disait dans sa tête, sans pourtant le laisser paraître le moins du monde.



_________________
    just one more night
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME

    .ReedNight
C. Ivory Akers
C. Ivory Akers
SOAP ▲ télépathe et contrôle l'énergie
► MESSAGES : 193
► PETIT AIR DE MUSIQUE : defying gravity - wicked
► OCCUPATION : étudiante
► PSYCHO : je me sens très bien, merci

thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood   thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood EmptyMer 10 Oct - 13:52



Carlee & Liam



Thanks for making me a figther ▬ Les deux mains levées vers l’avant, le jeune homme ne s’autorisa à ne les baisser que lorsqu’elle se décida à baisser son arme. D’ailleurs elle l’avait un tantinet fait mariner avant que sa flèche ne finit par pointer vers le sol et il trouvait ca vraiment très désagréable, comme si elle ne lui faisait pas confiance. D’accord, elle n’avait aucune raison de le faire puisqu’ils ne se connaissaient à peine. La seule fois qu’ils s’étaient vus était le jour où il avait débarqué ici à l’institut avec le professeur Hawkins, qu’il avait pensé honnête et sincère, mais le jeune mutant aurait surement mieux réfléchi son choix s’il avait su qu’il allait être mis comme sous tutelle d’une autre mutante qui devait faire son âge ou moins. Il avait cru à une blague, mais apparemment non. De toute fan il n’avait pas le choix, il devait à tout prix contrôler ses champs et ses émotions s’il voulait parvenir à réduire les dégâts qu’il pouvait provoquer : c’était le plus important, et c’était le pourquoi de sa présence ici. Même s’il se demandait bien pourquoi le professeur l’avait choisie elle et pas quelqu’un d’autre ; quelqu’un de plus âgé quoi ! « T’inquiète. On ne m’aurait pas laissé jouer avec si je n’étais pas capable de m’en servir… » Instinctivement, le jeune homme détourna son regard en direction de la cible tenue à une bonne distance d’elle. En plissant légèrement les yeux il réussit à apercevoir quelques flèches, toutes plantées dans le cercle rouge central. Pfiou… Ce n’était pas de la rigolade… « Je vois ca… » fit-il doucement en hochant légèrement la tête comme s’il avait du mal à assimiler la chose : Carlee était un archer de talent indéniable, ca en faisait froid dans le dos. Mais tout aussi captivant, ca ne lui était pas donné tous les jours de voir une fille viser aussi bien à l’arc et puis ca lui donnait un certain charme… Comme une tigresse, l’élégance à la fois sauvage et … « Habituellement, les gens ne sont pas aussi matinaux ici… Et on ne les voit pas trainer sur le terrain comme ça. » Liam secoua machinalement la tête pour retrouver ses esprits, coupé dans ses pensées. Les gens n’étaient pas matinaux, et il aurait pu répondre que c’était normal, que lui aussi n’était pas du matin mais il aurait surement été en contradiction avec lui-même… Et puis en pyjama… Liam se révélait être une vraie marmotte le matin et sa mère devait continuellement user de ruses pour le faire sortir de son lit. Ca le fait rire maintenant qu’il y pense, mais ca c’était avant quand il arrivait encore à fermer l’œil de la nuit. Et marcher était la seule chose qui pouvait lui permettre de penser à autre chose… ou alors pas du tout. Néanmoins, il n’avait pas pensé qu’il lui serait nécessaire de se changer, pensant qu’il serait déjà rentré avant qu’aucun élève n’ait eu le temps de se lever, mais faut croire qu’il avait eu tort.

« Ah oui ? Les gens de l’institut ne se baladent jamais en pyjama à cette heure-ci ? Ils ratent vraiment quelque chose ! » Pas terrible comme humour il fallait le reconnaitre, mais à cette heure… D’ailleurs, quelle heure était-il ? Il ne savait même pas quelle heure il était. La dernière chose dont il se souvenait c’était de s’être levé vers trois heures du matin, d’être sorti dehors pas habillé et d’avoir réussi à s’assoupir comme un idiot dans l’herbe des jardins de l’Institut. Enfin bref, il préférait largement passer outre ce détail. Et puis sans oublier le fait qu’il venait de se retrouver comme cible de la jolie mutante, à deux doigts d’avoir une flèche dans la chair, il n’avait même pas eu le temps d’exhiber son joli bouclier qui s’affaissait déjà presque automatiquement. Et oui ca craint, même s’il valait mieux ca que des champs mal controlés et dévastateur, plutôt un mort que plusieurs bléssés hein !

« Ca fait parti du programme de l’institut, l’archerie ? Ou bien c’est ton passe-temps ? » demanda-t-il sur un ton qui pouvait laisser croire qu’il se moquait, or ce n’était pas le cas. En fait, il trouvait ca plutôt cool. Il n’était pas encore habitué à voir autant de mutant, ni d’institut suréquipé rien que pour eux.



A. Liam Norwood
A. Liam Norwood
▲ création de champs de force
► MESSAGES : 38
► PETIT AIR DE MUSIQUE : Too Close - Alex Clare
► PSYCHO : Carpe Diem

thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood   thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood Empty

“ Contenu sponsorisé „

thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood Vide
Revenir en haut Aller en bas
 

thanks for making me a fighter ▲ A. Liam Norwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X GENE :: MANOIR DE M. HAWKINS :: “ Extérieur „ :: “ Terrain d'entraînement „-